LES BRÛLURES DU SOUVENIR

FR (EN below)

Installation vidéo sur 10 écrans / Vidéo / DVD / Couleur / Son stéréo / 4’20’’ / 2005-2009

Maison de la Culture de la Province de Namur (Belgium), 2009

Alors qu’apparaissent sur les téléviseurs placés en arc de cercle dans l’espace, des photos de familles, images d’enfants cadrés en pied et face caméra, la bande son spaciale donne à entendre une litanie incessante de petites contines et chansonnettes d’une enfance oubliée. Petit à petit les photographies commencent à brûler puis disparaissent dans le noir. D’un écran à l’autre, les contines se répondent.
Ce travail pose la question de notre rapport au passé, de sa sacralisation, mais aussi de l’identité, de la mémoire, individuelle et collective. Brûler des photographies, souvent les seuls documents qui relient à l’histoire, peut relever de la transgression, une forme de sacrilège, accompagné du sentiment de la perte et de l’oubli.

EN

THE BURNS OF SOUVENIR
Video installation on 10 screens / Video / DVD / Color / Stereo Sound / 4’20’’ / 2005-2009

While appearing on televisions placed in an arc in the room, photos of families, images of children framed in foot and face camera, the spatial soundtrack gives to hear an incessant litany of small contines and ditty dances of a forgotten childhood. Little by little, the photographs begin to burn and then disappear in the dark. From one screen to another, the contines answer each other.
This work raises the question of our relationship to the past, of its sacralization, but also of identity, memory, individual and collective. Burning photographs, often the only documents that relate to history, can be transgression, a form of sacrilege, accompanied by the feeling of loss and forgetfulness.