Auto da fé / Acte de foi / Act of faith

Installation (triptyque) vidéo
Pellicules argentiques inversibles couleur 120 / Téléviseurs à tube cathodique / Lecteurs DVD / DVD / 1 min en boucle / 2019

L’Autodafé, est un acte de destruction publique, par le feu, de livres ou de manuscrits. Ce mot vient du portugais, auto da fé, c’est à dire « acte de foi », et son origine remonte aux tribunaux de l’Inquisition espagnole et portugaise, à la fin du XVème siècle.

Trois téléviseurs à tubes cathodiques renversés, à même le sol, sur chacun des écrans sont posées des collages photographiques constitués de diapositives argentiques monochromes couleur (Rouge, Vert et Bleu) en format 6×6 collées les unes aux autres formant un vitrail.

Le Rouge, le Vert et le Bleu sont les couleurs primaires (RVB) utilisées en photographie et en vidéographie (et donc en télévision) qui permettent de restituer le vaste spectre colorimétrique de l’œil humain.

En transparence, apparaissent des images d’archives illustrant des actes de vandalisme d’œuvres du patrimoine culturel universel :

   

– Le bûcher des Autodafés de mai 1933 à Berlin à l’initiative de la campagne contre l’esprit non allemand organisés par les Nazis. (Vitrail rouge)

– La destruction du site archéologique de Palmyre en Syrie en 2015 par les combattants de Daech. (Vitrail vert)

– La destruction des Bouddhas de Bamiyan en Afghanistan en 2001 par les Talibans. (Vitrail bleu)

 

Cette installation poursuit la réflexion sur l’obscurantisme entamée avec les œuvres précédentes de l’artiste : Entartete Kunst, München 1937 (2016) et Dessein intelligent (2017).